Communiqués Archives -

Communiqués

 

Le Président de la République, Emmanuel MACRON, a proposé lors de la campagne présidentielle de supprimer les cotisations d’assurance chômage et maladie des salariés, pour les remplacer par une hausse de 1,7 points de la contribution sociale généralisée (CSG).

Xavier IACOVELLI, Premier Secrétaire Fédéral du PS 92, dénonce cette mesure. « Elle impactera considérablement le pouvoir d’achat de nos concitoyens retraités, qui sont bien souvent les plus fragiles. La fusion de l’impôt sur le revenu et la CSG, réforme que nous portons, rétablirait au contraire plus de justice sociale ».

En effet, si la mesure proposée par le Président de la République, qui devrait être votée à la fin de l’année 2017, permettra aux salariés de gagner en pouvoir d’achat, ces gains sont faibles par rapport aux conséquences sur les retraités. Ces derniers, en cas d’une hausse de 1,7 points de la CSG, verraient leur pension de retraite baisser de manière conséquente.

 

Une hausse de 1,7 point de la CSG signifierait une augmentation du taux normal de CSG pour les retraités, de 6,6% à 8,3%. Par conséquent, la réforme se traduirait directement par une baisse des pensions nettes versées, la CSG étant prélevée à la source.

« Les retraités vont être touchés de plein fouet par cette réforme, et nous ne pouvons l’accepter. Il apparaît indécent de demander aux retraités, a fortiori les plus modestes, un effort supplémentaire pour les actifs alors que ceux-ci ont cotisé durant toute leur carrière et ont droit à une retraite pérenne ».

Simulation de l’augmentation de la CSG avec une hausse de 1,7 point

Montant mensuel

de la retraite

Hausse annuelle

CSG

1 200,00 € 245,00 €
1 500,00 € 306,00 €
1 700,00 € 346,00 €
2 000,00 € 408,00 €


Pour les retraités touchant 1200 euros net par mois, il s’agira d’une hausse de 245 euros par an, et 306 euros si leur pension de retraite s’élève à 1500 euros net par mois. Pour celles et ceux dont la pension de retraite s’élève à 1700 euros net par mois, il s’agira d’une hausse de 346 euros par an.

 

« Il s’agit d’une attaque en règle contre les retraités. Nous appelons les citoyennes et les citoyens des Hauts-de-Seine à soutenir les candidats socialistes aux élections législatives, pour qu’une majorité de gauche se dessine à l’Assemblée nationale, tournée vers le progrès social et attachée à la qualité de vie des Français, et notamment les plus modestes ».

 

25 mai 2017

Avec Emmanuel MACRON et Edouard PHILIPPE, les retraités vont banquer !

  Le Président de la République, Emmanuel MACRON, a proposé lors de la campagne présidentielle de supprimer les cotisations d’assurance chômage et maladie des salariés, pour […]
9 mai 2017

Un contrat clair pour la France, une gauche constructive et vigilante

I. Une gauche constructive qui investit dans l’avenir  1/ Investir dans le futur et pour l’emploi : Plan innovation et recherche destiné à l’industrie du futur, l’agro-écologie, l’économie de la mer ; Fonds de Transition Travail pour […]
28 avril 2017

COMMUNIQUÉ : ASSESSEURS 2nd TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2017

Nanterre, siège de la fédération des Hauts-de-seine - Vendredi 28 Avril 2017 Le parti socialiste des Hauts-de-Seine propose son aide républicaine pour tenir les bureaux de […]
25 avril 2017

COMMUNIQUÉ DU BUREAU FÉDÉRAL

Nanterre, siège de la fédération des Hauts-de-seine – Lundi 24 Avril 2017 Le Bureau fédéral du Parti Socialiste des Hauts-de-Seine s’est réuni, lundi 24 avril 2017, […]